Consulter les messages sans réponse | Consulter les sujets actifs Nous sommes actuellement le Ven Juil 25, 2014 10:39 pm



Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
 Est-il possible de changer de psychanalyste après 5 ans ? 
Auteur Message

Inscription : Mer Mars 28, 2007 9:52 pm
Message(s) : 3
Message  Est-il possible de changer de psychanalyste après 5 ans ?
Bonjour à tous et à toutes, je voudrai savoir s’il est souhaitable ou non de changer de psychanalyste au bout de 5 ans d’analyse. Cela fait déjà 6 mois que l’idée me traverse l’esprit.
J’ignorais qu’il était possible de choisir son analyste avant d’entreprendre ce long travail. Je suis arrivée en analyse un peu par hasard car j’étais en psychothérapie (2 ans) chez mon analyse qui est aussi psychologue. Dans quelles conditions peut s’effectuer ce changement ? Est-il possible de consulter un autre psychanalyste au bout de 5 ans de travail ? Celui-ci va-t-il accepter ? Les raisons de mon changement sont que je constate que je n’avance plus du tout avec ma psychanalyste et que je souhaite être psychanalysée par un homme.
Quelles conséquences peuvent entraîner ce changement.
Est-ce bénéfique pour l’analysée de changer d’analyste en cours de route.
J’aimerai avoir l’avis de gens qui ont vécu la même situation.
Je vous remercie de vos réponses.
Paris


Sam Mars 31, 2007 7:52 pm
Profil

Inscription : Sam Déc 02, 2006 11:54 pm
Message(s) : 541
Localisation : Paris17
Message  
bonjour Paris,

Bienvenue à toi sur ce forum.

Rien ne t'empêche de continuer avec un autre psy si c'est ce que tu désires, et ça peut d'ailleurs faire partie de ton analyse que de changer de psy. Il est possible que tu sois allée au bout du travail que tu pouvais effectuer avec elle et de ce fait, un changement de psy ne peut être que profitable.

Bonne soirée


Sam Mars 31, 2007 10:21 pm
Profil Site internet

Inscription : Mer Mars 28, 2007 9:52 pm
Message(s) : 3
Message  
:wink: Merci beaucoup pour ce conseil, il me rassure dans mon questionnement.


Sam Mars 31, 2007 10:58 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Message(s) : 1115
Localisation : Paris
Message  
Paris,

Tu poses la question des bénéfices pour l’analysant de changer d’analyste en cours de route. Il faut distinguer entre les bénéfices secondaires, qui sont l'expression d'une résistance à l'analyse, et le désir d'analyse, qui peut conduire à effectivement entreprendre une analyse avec un homme, par exemple, alors que l'on était en psychothérapie avec une femme. Ce n'est pas la même chose : il est nécessaire de faire un distino au cas par cas ; même s'il semble que dans le cas présent, le tiens, j'aurai tendance à rejoindre la réponse de Marie.

En tous cas, bienvenue sur le forum.

cb.


Dim Avr 01, 2007 11:35 am
Profil Site internet
Message  Re: Est-il possible de changer de psychanalyste après 5 ans
azerty


Dernière édition par z le Jeu Juin 14, 2007 4:41 am, édité 1 fois.



Dim Avr 01, 2007 4:48 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Message(s) : 1115
Localisation : Paris
Message  
Oui, je pense comme LG2 qu'il faut être clair avec cette question qui soulève des points fondamentaux du point de vue de la cure analytique et de l'inconscient. Pour apporter un peu d'eau à notre moulin, je suis assez proche de la position que J.-D. Nasio développe dans L'Hystérie ou l'enfant magnifique de la psychanalyse (Éd. Rivages, Paris, 1990, pp. 134-136), dont je vous donne ici un court extrait pour le sujet qui nous concerne, tout en vous invitant à lire ce livre que je n'hésite pas à qualifier d'exceptionnel :

«Quand un analysant prend la décision d'entamer une deuxième tranche d'analyse, cela témoigne, à notre avis, du caractère inachevé de son premier parcours analytique. Étant le deuxième analyste d'un patient qui, en voulant compter ses années de divan, me disait : “J'ai six ans d'analyse : quatre ans sur un premier divan et deux ans sur un second…”,je lui répliquai sans hésiter : “Voyez-vous, il n'y a pas deux analyses, ni trois, ni cinq. Il n'y a qu'une seule analyse, celle dans laquelle nous sommes aujourd'hui, et nous verrons plus tard si elle s'avère être l'analyse que nous attendions, c'est-à-dire une analyse achevée.” Je reste convaincu que le psychanalyste ne doit pas travailler avec l'idée que la deuxième tranche de son analysant complète avec bonheur la première. Je crois que la position la plus ajustée est au contraire de penser que l'analyse en cours, ici et maintenant, est la seule et unique analyse en jeu. Pourquoi ? Parce que la demande d'une nouvelle tranche montre clairement que la terminaison de la précédente n'a pas sanctionné une séparation qui aurait dû se produire. Entendons-nous. Un arrêt d'analyse suivi d'une reprise indique que l'analysant n'a pas opéré l'autoséparation, qu'il n'a pas réussi à se séparer de cette partie de lui-même (son fantasme névrotique de castration), et notamment, qu'il n'a pas su se détacher de la figure fictive de l'Autre, et abandonner ainsi son angoisse.»

La conclusion est claire :

«Terminer une analyse, pouvons-nous dire, c'est en terminer avec l'analyse en général ; l'expression serait : “j'en ai fini avec l'analyse”. Je considère donc que, dans le cas d'une deuxième tranche, l'analyse n'a pas été terminée et même, que l'analyse n'existe pas encore. Car en toute rigueur, une analyse qui n'est pas entièrement achevée n'a pas encore d'existence. [c'est moi qui souligne]»

Même si l'on peut nuancer certaines expressions de Nasio, il faut tout de même être clair : si un analysant rompt la cure alors que l'analyse ne s'est pas terminée du point de vue sa logique inconsciente, alors il n'y aura tout simplement pas eu d'analyse du tout (c'est le futur antérieur qui surdétermine ce qui se sera effectivement passé). Inutile de dire, j'ai fait X années d'analyse pour épater la galerie : les copains, les médecins, etc. Le patient ne sait pas ce qu'est une analyse, un point c'est tout.

Néanmoins, cela ne veut pas dire que l'on ne peut pas changer d'analyste, surtout lorsque l'on entend passer de la psychothérapie au travail analytique du divan.

à vous lire, cb.


Dim Avr 01, 2007 5:30 pm
Profil Site internet

Inscription : Mer Mars 28, 2007 9:52 pm
Message(s) : 3
Message  
:D Merci à tous pour ces précieux conseils qui éclairent ma situation! :P


Dim Avr 01, 2007 6:57 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Message(s) : 516
Localisation : Sartrouville (78)
Message  Re: Est-il possible de changer de psychanalyste après 5 ans
Paris a écrit :
Bonjour à tous et à toutes, je voudrai savoir s’il est souhaitable ou non de changer de psychanalyste au bout de 5 ans d’analyse. Cela fait déjà 6 mois que l’idée me traverse l’esprit.
J’ignorais qu’il était possible de choisir son analyste avant d’entreprendre ce long travail. Je suis arrivée en analyse un peu par hasard car j’étais en psychothérapie (2 ans) chez mon analyse qui est aussi psychologue. Dans quelles conditions peut s’effectuer ce changement ? Est-il possible de consulter un autre psychanalyste au bout de 5 ans de travail ? Celui-ci va-t-il accepter ? Les raisons de mon changement sont que je constate que je n’avance plus du tout avec ma psychanalyste et que je souhaite être psychanalysée par un homme.
Quelles conséquences peuvent entraîner ce changement.
Est-ce bénéfique pour l’analysée de changer d’analyste en cours de route.
J’aimerai avoir l’avis de gens qui ont vécu la même situation.
Je vous remercie de vos réponses.
Paris



Bonsoir Paris

Je me demandais ce que votre psychanalyste en disait ?
Et dans quel sens dites-vous : «Celui-ci va-t-il accepter » ?

Je fais partie des personnes qui trouvent que c’est important de choisir son/sa psychanalyste.

Ce qui s’est passé pour moi est différent évidemment, juste je me suis posée la même question que vous ; si le psychologue que je voyais accepterait que je le quitte pour faire une psychanalyse.
Dans mon cas, je n’avais pas choisi ce psychologue, car on me l’avait conseillé et je ne savais pas où j’allais. Ce qui n’a pas empêché, et même si la relation a été difficile, qu'il a quand même tenu la route et je l’en remercie encore.
Aussi, au bout d’un temps, je voulais vraiment faire une psychanalyse et j’avais rencontré à ce moment là ma psychanalyste.
J’avais peur quand même qu’en le quittant ça lui fasse quelquechose. Il m’ a répondu qu’il n’y avait aucun risque pour ça. Sa réponse m’a rassurée.

Bon courage pour la suite quelquesoit votre choix
Amitiés

Ingrid


Dim Avr 01, 2007 10:42 pm
Profil
Message  
Bonjour,
Dans le transfert psychanalyste-analysant, changer de psychanalyste est-ce dans la continuité ou il y a t'il changement de bande de Moebius?
Alors ça ne fait vraiment rien?
Je ne pense pas qu'une analyse ait une finitude, une finalité certainement.


Lun Avr 02, 2007 12:45 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Message(s) : 1115
Localisation : Paris
Message  
Si l'on saisi l'analyse — et partant l'inconscient — comme étant fondamentalement topologique, la contradiction n'est qu'apparente : la topologie est l'étude des déformations continues. L'analyse étant essentiellement discontinue — même avec le même analyste, et d'une séance à l'autre ; on pourrait donc dire que l'analyse est, non pas tant l'étude que la pratique des discontinuités continues de l'inconscient. Quelque chose comme ça.

@+, cb.


Lun Avr 02, 2007 1:31 pm
Profil Site internet
Message  
Paradoxal.Je retourne à la pratique, l'étude c'est pas mon fort.


Lun Avr 02, 2007 6:38 pm
Message  
En lisant les différents messages de ce fil, ça m'a fait pensé à plusieurs choses.

D'une part, à une observation faite par cb (je n'ai pas retrouvé le message, désolée) sur le fait que l'analyse était toujours en recommencement.

D'autre part, à un compte rendu de séminaire, assez ancien maintenant, qui est d'ailleurs un des premiers textes que j'ai lu sur le site : sur le temps logique de l'analyse

Voici le lien :

http://www.psychanalyse-paris.com/Le-temps-logique-de-l-analyse-et.html

Si j'ai bien compris, Paul Papahagi y décrit assez simplement le déroulement d'une analyse en quatre temps.

1. La plainte, ou plutôt le savoir du patient sur sa souffrance.
2. le nouage du symbolique et de l'imaginaire
3. le travail de perlaboration (le fantasme travaille l'analyse)
4. la fin de l'analyse

Ce qui m'avait étonnée la première fois que j'avais lu ce CR c'est que l'analyse était présentée comme séquentielle avec des étapes

Hors justement, dans mon vécu, j'avais plus l'impression de travailler un peu en spirale, avec des thèmes qui reviennent au bout d'un certain temps mais qui sont présentés différement (pas de plainte ou plainte différente) et d'autre part travaillés avec d'autres matériaux et différement aussi. C'est à dire qu'à chaque fois, il y a bien recommencement mais pas forcément du même point de départ et, je ne sais pas comment dire ça, le cheminement n'est pas le même non plus. Il y a eu un déplacement.

Pour revenir au sujet de ce fil, lorsqu'on change d'analyste, est ce vraiment un retour au point de départ, comme LG2 semble l'avoir vécu, ou un recommencement avec un départ déplacé.

Je trouve quand même un peu simpliste de balayer plusieurs années d'analyse d'un revers de la main.
Ce que je dit ne remet nullement en cause le fait de pouvoir changer d'analyste.

:) Gouachita


Dim Avr 08, 2007 9:40 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Message(s) : 516
Localisation : Sartrouville (78)
Message  
Gouachita a écrit :

Pour revenir au sujet de ce fil, lorsqu'on change d'analyste, est ce vraiment un retour au point de départ, comme LG2 semble l'avoir vécu, ou un recommencement avec un départ déplacé.



Bonsoir Gouachita :)

Je crois que ça dépend de chaque cas.

De mon côté, j’ai ressenti que c’était une suite qui allait de soit parce que je voulais passer à autre chose et le psychologue que je voyais m’a aidée pour ça, car nous ne pouvions pas aller plus loin ensemble.
Avec ma psychanalyste, je suis partie de ça.

Amitiés
Ingrid


Dim Avr 08, 2007 10:33 pm
Profil
Message  
Bonjour Ingrid

Dans ton cas tu parles d'une suite et je comprends par là qu'il y a reconnaissance d'un travail effectué avec le psychologue.

J'ai un peu tendance à parler aussi de suite par rapport à mes débuts non pas d'analyse mais de travail ou de cheminement avec d'autres psy. A chaque fois j'ai vécu le changement de psy comme un recommencement complet de thérapie mais après plusieurs mois, j'ai l'impression qu'il y a suite.
Je viens de voir un reportage sur la muraille de Chine, ou plutôt les murailles de Chine. Un chinois parcours son pays sur des milliers de kilomètres pour rechercher, répertorier et photographier chaque morceau de muraille édifié depuis plus de 2000 ans. Dans le cas d'une thérapie psychique, il ne s'agit pas de construction de murailles mais au contraire de dénicher progressivement les pans de murs de Chine dressés à des époques plus ou moins lointaines comme défense aux pulsions (je suis en verve aujourd'hui).
Bref, c'était pour dire que chaque période passé à ce travail (même avec échec) a son importances, et pas seulement la cure avec son dernier analyste.

8) Gouachita


Mar Avr 10, 2007 4:07 pm

Inscription : Mar Jan 16, 2007 12:05 am
Message(s) : 132
Message  
Bonjour,

Excusez-moi si je parais matérialiste, mais ce qui me "choque" un peu, en tant qu'analysante, c'est de considérer que si l'on change de psychanalyste, c'est qu'on n'a pas commencé d'analyse.
Je comprends très bien ce qu'exprime Nasio par l'intermédiaire de Cb, mais en étant juste terre-à-terre, se dire qu'on a dépensé énormément d'argent pour finalement réduire la "première" analyse à zéro me paraît assez choquant.
Ca risquerait de dissuader toute personne de changer de psy, non?
Remarque peut-être un peu idiote, car je crois que si l'on ressent la "nécessité" de changer, ce n'est pas hasardeux. Mais tout de même....

Cette remarque est bassement matérielle, j'en suis consciente, et je vous prie de m'en excuser.
Cela ne m'empêche pas de croire qu'effectivement, ce qui compte ne se situe pas dans la quantité de temps passé en analyse.

Bien à tous,
Anne


Mar Avr 10, 2007 11:37 pm
Profil
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Répondre au sujet   [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron